L'énigme de Sainte Abeille

Mairie

07560 Le Roux

Téléphone : 04 75 38 95 06

Fax : 04 75 38 79 30

Sainte Abeille a une double origine : il y avait sur ce site un édifice dédié à un Dieu Gaulois appelé Abelio. La christianisation du site a probablement été effectuée au début du Moyen-Age et ce jusqu'au milieu du XIXème siècle.

Les gens du pays pensaient qu'il y avait eu une église à cet endroit. Les fouilles effectuées sur le site n'ont pourtant relevé aucun objet en liaison avec la religion chrétienne. Pourtant, les archéologues et historiens qui se sont intéressés à la route du Pal citent ce lieu comme un passage obligé des voyageurs antiques. Écoutez ce qu'en dit l'abbé ARNAUD, éminent archéologue qui fut à l'origine des fouilles du site d'ALBA et d'une très importante histoire de la région d'AUBENAS. D'après l'abbé Pierre ARNAUD : " Valvigniére en Helvie "publié par l'imprimerie LUCIEN VOLLE en1963. Si, à l'époque de la guerre des Gaules, la voie Régordane était déjà couramment suivie pour atteindre l'Auvergne, il y avait, partant de l'Helvie (l'actuel Vivarais), un chemin encore plus ancien et bien plus réputé. Celui que les trafiquants de Rhodes et de Phocée, pour atteindre l'étain, s'étaient jadis frayé en partant du Rhône inférieur, vers cette Loire dont le fil de l'eau menait au pays des Vénètes et à l'étain breton. C'était la route que Strabon (géographe grec du 1er siècle avant J-C) signalera plus tard, la route dite du Pal qui conduisait aussi à Gergovie. En Ardèche, cette ancienne voie est encore jalonnée de vestiges matériels indiscutables dont voici les principaux en partant du Rhône : Sous le règne de Napoléon III, en 1863, ce site fut fouillé, incomplètement d'ailleurs, par Célestin Dubois, alors Juge de Paix à St-Etienne de Lugdarès. La longue liste qu'il donne des objets trouvés est du plus grand intérêt. Quelques années plus tard, le site fut encore prospecté par Jules Ollier de Marichard ; enfin, en 1926, Jean de la Laurencie le fouilla de nouveau. Pour ce dernier, il y avait là un sanctuaire à Abelio (Obelen, Baladuno, Apollon), culte solaire, mais peut-être aussi, à notre avis, culte des sources, puisque tout à côté naissait, pour les découvreurs grecs, la rivière qui conduisait à l'étain. La description que Célestin Dubois a donné de l'infrastructure du monument gallo-romain de Sainte Abeille et la nature des objets qu'il a trouvé, pourraient faire songer aussi, à un mémorial dressé là, en souvenir du passage de Jules César en 52 avant JC, par la famille Valérius 'ami de César). L'hypothèse émise par l'abbé Arnaud selon laquelle ce site aurait été dédié à un culte des sources expliquerait, selon les archéologues l'origine du toponyme " Lalligier " qui viendrait de " Liger ", ancien nom latin de la Loire.

Visitable

Oui

Gratuit

Non

A proximité

Géolocalisation

Latitude : 44.72362

Longitude : 4.14679

Pas de commentaires postés

Déposer un commentaire

Recharger

Source des données

APIDAE - L'information touristique

Données mises à jour le 17/10/2017 01:00:09